Marine Valéry

Pharmacienne

Syndicat Simples

En quelques mots :

J’ai fait des études de pharmacie mais avec un parcours un peu atypique : Erasmus en Italie, stage en herboristerie, mise en place d’un jardin pédagogique sur les plantes médicinales et toxiques, thèse d’exercice sur les erreurs d’identification lors de cueillettes de plantes sauvages… Je me suis spécialisée dans la réglementation des plantes médicinales et le soin par les plantes. Aujourd’hui, je suis pharmacienne d’officine à temps partiel, ce qui me laisse le temps de développer des projets qui font du sens pour moi !

La structure, les projets en cours… :

Suite aux évolutions de la réglementation, le Syndicat s’organise pour faciliter les démarches des “petits” producteurs. J’ai été embauchée pour 1 an pour coordonner un projet autour de la réglementation cosmétique. L’objectif est de réaliser une étude sur des macérations huileuses de plantes pour avoir des données toxicologiques qui facilitent l’évaluation des produits artisanaux.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer l’Usine Vivante ? :

Le Syndicat a choisi d’installer son siège dans l’Usine, parce que c’est un lieu ressource, et parce que Crest est au centre de grandes dynamiques agricoles, surtout dans le domaine des plantes médicinales. Et moi j’aurais pu choisir d’être en télétravail, mais c’est agréable et confortable d’être à l’Usine, rencontrer des parcours de vie, des projets, … Ça donne de l’espoir de participer à des projets de transition sociale comme celui-là !