Pierre Richez

Chargé de mission mobilité

Dromolib

En quelques mots :

Je suis motivé par les dynamiques collectives, de celles qui œuvrent pour un but commun dans un esprit d’entre-aide et de camaraderie.
Mon parcours est assez varié malgré ma relativement courte expérience. J’ai commencé en 2007 par six années dans l’ingénierie industrielle en tant que chef de projets / chargé d’affaires. A ce moment-là j’ai entamé des tentatives de diversifications : une première avec l’obtention d’un CAP charpente bois suivie d’une seconde dans le monde du spectacle au Puy du Fou où j’ai été comédien et animateur le temps d’une saison.
Puis, après trois années de recherche et de remise en cause personnelle et professionnelle, j’ai fini par rencontrer Dromolib qui m’a proposé de travailler sur le montage d’un service d’auto-partage dans la vallée de la Drôme dans le cadre d’une formation dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.
Au terme de cette formation et un an après notre première rencontre, j’ai rejoins l’équipe salariée de Dromolib.

La structure, les projets en cours… :

Dromolib est une agence de mobilité dont le but est de sensibiliser, promouvoir, accompagner des démarches alternatives à la pratique individuelle de la voiture sur le territoire de la Drôme (“auto-solisme”).
Pour ma part, mon objectif est d’apporter un nouveau métier à la structure à travers le développement de services de mobilité pour les usagers et dont Dromolib en serait l’opérateur. Mon premier dossier est donc la mise en œuvre du système d’auto-partage que j’ai étudié lors de mon projet de formation. Premières voitures en circulation pour début 2020 j’espère !
J’éprouve par ailleurs une forte sensibilité pour le vélo en tant qu’utilitaire et pour se faire, nous voyons à plus longs terme des offres telles qu’une vélo-école pour apprendre à tout le monde à rouler en circulation ou encore un bus de la mobilité pour déplacer notre action au plus près des citoyens du territoire.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer l’Usine Vivante ? :

Et bien spontanément, je répondrais que ce n’est pas moi qui ai choisi de m’installer à l’Usine mais que c’est plutôt elle qui m’a choisi !
En fait, suite à ma rencontre avec Dromolib, les éléments qui ont succédé se sont mis en place avec une facilité déconcertante ; “l’alignement des planètes” comme dirait un ami. Et j’avoue que je me suis gentiment laissé guider par le chemin bien balisé qui s’ouvrait devant moi qui m’a mené direct ici.
Mais avec un peu de recul, au regard de mes valeurs et de ce qui me porte dans la vie, ce n’est pas non plus tellement un hasard si j’arrive ici. J’aime beaucoup le concept de cet espace de travail partagé par son ambiance, l’état d’esprit des gens qui le fréquentent, la chaleur de son foyer etc.