Florian Heslouin

Responsable de projets informatiques

Bibliothèque Sans Frontières

En quelques mots :

Passionné par le “faire soi même” (DIY), je construis, déconstruis et cherche à comprendre comment les choses qui m’entoure fonctionnent! Cela m’a plongé depuis l’enfance dans divers projets techniques : audio, radio amateur, construction diverses et plus récemment l’informatique avec l’assemblage de matériel électronique autonome.
Dans une autre vie de marin, j’ai fabriqué une centrale de navigation open source pour les navigateurs désireux d’avoir un matériel de navigation peu coûteux et réparable.
Depuis 2 ans je travaille pour l’ONG Bibliothèques Sans Frontières à l’élaboration d’outils matériels et logiciels afin d’amener “des bouts d’Internet” dans des territoires dépourvu de cette technologie (inexistence du réseau, censure, etc.).

La structure, les projets en cours… :

L’organisation Bibliothèques Sans Frontières a comme philosophie d’aider les populations par l’accès au savoir, à l’information et la culture. L’idée défendue est que les êtres humains ont certes des besoins primaires et vitaux mais également des besoins de type culturels. L’accès à l’éducation, la culture, l’information est posé comme une condition sine qua non du développement et de la construction personnelle permettant l’épanouissement mais aussi le dialogue avec l’autre.
Je travaille presque exclusivement sur le projet KoomBook. Il s’agit d’un appareil fonctionnant sur batterie et diffusant des contenus vidéos, textes, images, cours en ligne, à l’aide d’un hotspot wifi. Une interface web intégrée permet à quiconque possédant un ordinateur, une tablette ou un smartphone de s’y connecter et de naviguer à travers les contenus disponible. Cet outil permet à des populations ne disposant d’aucune connexion Internet d’accéder malgré tout à des ressources numériques. Il a par exemple été déployé en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Sénégal, etc. Les ressources numériques installées sur le Koombook sont issues de projets libres (wikipedia, kan academy, etc.) et présentées par un logiciel libre lui aussi, ideascube.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer l’Usine Vivante ? :

L’Usine Vivante n’est pas juste un espace avec des bureaux partagés, mais un brassage de compétences différentes qui m’a particulièrement plu. On y découvre des compétences et des talents différents que l’on trouverait pas dans sa propre structure. C’est aussi l’occasion d’avoir un bureau fixe en dehors de chez soi !