Morgane Régnier

Conseil en Mobilité

Dromolib

En quelques mots :

Après 10 ans au service de la culture et de ses publics au Centre Pompidou, j’ai obtenu en formation continue le Master 2 management des institutions culturelles à Dauphine en 2010. J’ai démissionné de mon poste d’adjoint au service des publics pour m’installer dans Drôme où je me suis impliquée dans la gouvernance d’une association et investie comme bénévole à la commission communication de L’Usine Vivante. Naturellement curieuse de tous les sujets qui touchent aux transitions de nos modes de vie, je suis conseillère en mobilité chez DROMOLIB depuis novembre 2017.

La structure, les projets en cours… :

Crée en 2014, l’association DROMOLIB a pour objectif de promouvoir et développer localement l’écomobilité en Drôme.
Projet initialement porté dans le cadre du GPRA, Biovallée, elle est basée à Crest. Nous sommes trois salariés et intervenons dans tout le département de la Drôme autour de 3 activités suivantes :

  1. Relais local des politiques publiques régionales et nationales (promotion, sensibilisation, expérimentations, mutualisations, veille, centre de ressources accompagnement à l’émergence ou à l’essaimage de projets).
  2. Études techniques et diagnostics locaux (déplacements, flottes de voiture).
  3. Formations professionnelles (prévention du risque routier et écoconduite, perfectionnement et sécurité vélo, référent mobilité).

Nos projets :

  • Fédérer la filière écomobilité : association les acteurs de la mobilité / associations, entreprises, collectivités
  • Programme entreprise / accompagner les entreprises dans la mise en place d’actions des plans de mobilités
  • Faire monter les gens en compétences via des formations / Conseil en mobilité, écoconduite, perfectionnement vélo et Vélo électrique

Pourquoi avoir choisi d’intégrer l’Usine Vivante ? :

A l’image des oasis décrits par Pierre Rabhi comme : “on devrait tous avoir un Oasis près de chez soi pour pouvoir se ressourcer, un lieux de convivialité, d’abondance et de bien-être.” Je pense la même chose des tiers lieux qui favorisent la rencontre, l’émergence de nouveaux projets, le partage et la mutualisation. C’est pourquoi j’ai choisi d’y être bénévole avant d’avoir la chance d’y être résidente !