Retrouvez ci-dessous le compte-rendu des Assemblées Générales de l’Usine Vivante qui se sont déroulées le 19 juin 2019 en présence de 31 membres de l’association.

NB : Retrouvez la version PDF (incluant les discussions) au lien suivant.

 

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE (AGO)

Partie statutaire

Introduction de l’AG et des membres du Conseil d’Administration
Les membres actuels sont : Anaïs Bouteille, Antoine Sorez (excusé), Claire Mangenot, Dominique Marcon, François Veillet (sortant), Laëtitia Bruneau, Maïa Souviron (excusée) et Yannick Régnier (sortant).
Pour rappel, l’entrée et sortie des membres du CA se fait au fil de l’eau pendant l’année, avis aux intéressé.es !!

Information relative aux conflits d’intérêts
L’article 12 des statuts prévoit un temps d’information pendant l’AGO sur les contrats passés entre l’association et l’un.e de ses administrateurs.trices. Il est donc notifié qu’Antoine Sorez a vendu du café à L’Usine Vivante pour un montant de 30€ TTC sur l’année 2018.

Présentation du rapport financier (validé à 30 voies pour, 1 abstention et 0 contre) et du rapport d’activité (validé à l’unanimité).

Présentation du scénario « l’Usine Vivante ces 3 prochaines années »

Retour sur le processus
Résumé des événements de l’année et des étapes de la co-construction du scénario : journée collective du 19 mai, CA extraordinaire du 29 mai puis CA classiques des 5 et 12 juin. Conclusions :
Des points ont fait consensus :
→ Le besoin de consolider l’existant
→ L’envie d’ouverture à la mixité, à un public plus large
→ Le souhait de maintenir la double casquette de l’Usine Vivante : autant de personnes qui voulaient développer les activités “économiques” que de personnes qui voulaient développer les activités “socio-culturelles”.

La question de l’achat a été plus délicate : pas de consensus lors de la journée du 19 mai.
Le CA extraordinaire du 29 mai met en évidence qu’il est difficile de proposer un scénario qui plairait à tout le monde. Il montre aussi qu’il y a beaucoup d’envies mais pas beaucoup de disponibilités.
Le CA souffre depuis un an de faire le grand écart en gérant, d’un côté, les problèmes du quotidien et de l’autre, le développement du projet vers le Bâtiment Est.
Lors des CA du 5 et 12 juin, la conclusion a été que des personnes différentes devaient prendre en charge ces deux missions. Qu’il s’agit donc de projets distincts.

Scénario proposé
→ Premier constat : l’Usine Vivante telle qu’elle est aujourd’hui, on peut en être très fier.es. Donc on valorise l’existant. « Usine sereine, usine pérenne »
→ Deuxième constat : on est fiers mais on est fragiles. Donc il faut consolider l’existant.
« L’usine fleurit, L’usine mûrit »
→ Et après ? On développe l’existant en favorisant la mixité sociale et culturelle. « L’usine partage ses fruits »

Par « existant », on entend :

  • Un lieu qui brasse des structures et des personnes très différentes :
    • espace de coworking avec un éventail de professions très large, y compris artisanales
    • ateliers de partage de connaissances sur des thèmes très variés
    • événements aux thématiques différentes à chaque fois
  • Un lieu qui a un rôle dans la vie du territoire :
    • porte d’entrée de nouveaux arrivants lors des visites mensuelles, de la pause café du jeudi et des ateliers de partage
    • concentration d’un grand nombre d’activités économiques de la ville (via tous.tes les travailleurs.euses au quotidien)
    • porosité à travailler avec des personnes en recherche d’emploi …
  • Un lieu laboratoire qui questionne le monde de demain :
    • sur les questions de mobilité (réflexion sur les parkings, les déplacements et les espaces communs)
    • via la mutualisation des équipements (espaces de travail, vélos, …)
    • pour la collaboration entre structures (résident.es mais aussi résident.es/bénévoles)

Ce scénario implique également que l’association n’achète pas le bâtiment Est.
L’association ne se prononce néanmoins pas sur l’achat de la tour, ni sur la réalisation de travaux « lourds » dans la tour.
Concernant les travaux, dans tous les cas : il va y avoir des travaux de câblage wifi (3ème semaine de septembre) et l’achat de la chaudière est en cours.

Enfin, le CA propose que L’Usine Vivante soit un soutien si une nouvelle structure se crée pour développer le projet du Bâtiment Est. Par soutien, nous entendons :
– prêt gratuit de salles pour le groupe de travail
– mise en lien des personnes qui souhaitent rejoindre ce groupe
– transmission des travaux déjà réalisés à ce groupe

Vote
Abstentions : 3
Contre : 0
Pour : 28
La proposition est adoptée

ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE (AGE)

La proposition est de modifier les statuts pour permettre à l’association d’acheter, il faudrait ajouter dans l’article 5 qu’elle « s’autorise à devenir propriétaire de biens immobiliers et de foncier »

Après longs échanges (à retrouver dans le CR complet) un vote a été réalisé. Les résultats indiquent 7 voies contre, 12 abstentions et 9 voies pour.
La proposition est rejetée, nos statuts prévoyant un minimum de 60% de “pour” pour qu’une proposition soit adoptée. Il est précisé qu’aujourd’hui les adhérent.es ne sont pas prêts pour modifier les statuts car il n’y a pas de projet spécifique d’achat. Le jour où un achat clair sera identifié, les présent.es souhaitent être consultés mais pensent accepter le changement de statuts.