En ce début d’année 2019, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) a lancé un appel à projet de recherche intitulé “Transitions écologiques, économiques et sociales”. Chercheuse en sociologie dans le domaine, Aurore Flipo s’est vite montrée intéressée par cet appel et elle a eu l’idée d’y associer , entre autre, ses voisin.es de bureau !

C’est ainsi que Morgane, conseillère en éco-mobilité chez Dromolib, et Yannick, chef de projet “Energie et Territoires” au CLER, ont été mis à contribution. Associés à d’autres partenaires* et des communautés de communes locales** ils ont proposé un projet nommé “Réseaux d’acteurs et gouvernance de la mobilité en territoire peu dense”.

Ce projet va s’appuyer sur les expériences des deux bassins de vie (vallée de la Drôme et Ardèche méridionale) pour décrire les acteurs de la mobilité (quelles sont les initiatives qui existent ? qui fait quoi ? qui travaille avec qui ? etc.) et les enjeux de gouvernance qui se posent dans le cadre de la transition mobilitaire (quels sont les freins et les leviers d’action ? quels sont les enjeux, les contraintes et les référentiels d’action dans lesquels chacun évolue ?). Avec l’idée, à la fin, de produire des résultats concrets pour les collectivités publiques et les assos citoyennes qui veulent se saisir de la problématique.

Concrètement :

  • Aurore va assurer les tâches de recherche (avec d’autres chercheur.euses anthropologues et géographes) en menant une enquête sur les acteurs de l’écomobilité sur les 2 territoires.
  • Yannick fait partie d’un comité de consultation et d’orientation, car il détient une expertise d’ensemble sur les enjeux de la transition écologique qui lui permet de faire le lien entre les enjeux de mobilité et les enjeux énergétiques.
  • Morgane va être sollicitée sur certaines missions pour sa connaissance du terrain. Elle aura également un rôle dans la diffusion des résultats de la recherche.

Ce projet de collaboration entre coworkers illustre parfaitement l’intérêt de partager des espaces de travail. Comme Aurore le résume : “Si je n’avais pas été à L’Usine Vivante, je n’aurais pas connu Morgane et Yannick, et je n’aurais pas pensé à les contacter pour ce type de projet.”

Félicitations à tous.tes les trois !!


* Les partenaires du projet sont l’Institut NégaWatt, l’agence locale de l’énergie et du climat de l’Ardèche et l’antenne Ardèchoise de l’Université Grenoble-Alpes (le Cermosem)

** Les communautés de communes impliquées sont la CC du Crestois Pays de Saillans, la CC du Val de Drôme en Biovallée,  la CC du Pays Diois, la CC des Gorges de l’Ardèche et CC des Vans en Cévennes.